STICKY

La raison qui vous fait toujours vous sentir débordé !


Vous vous sentez débordé ?

Vous avez l’impression d’avoir trop de chose à faire et de ne pas y arriver ?

Vous n’avez pas une minute pour vous ?

Si vous avez cette impression là, cet article est fait pour vous.

Je vous invite à faire une petite pause et à écouter votre petite voix.

Cette petite voix qui vous envoie souvent des messages jugeant.

Cette petite voix qui fait tout le temps des commentaires. Des critiques sur ce que vous faites.

Cette petite voix qui se permet de parler fort alors qu’on ne lui a rien demandé !

Vous l’entendez ? Très bien. Et bien, pour une fois, laissez la s’exprimer pour identifier les messages qu’elle a l’habitude de vous répéter.

Identifiez ce message, est-ce plutôt « sois parfait ! », « sois fort ! », « fais des efforts ! », « dépêche-toi ! » ou « fais plaisir ! ». Y a-t-il un ou deux messages récurrents ?

Il est temps de faire taire cette petite voix et de changer vos schémas limitants, non ? Qu’en pensez-vous ? Ok. Alors, c’est parti. Regardez les conséquences que ça peut avoir sur vous et votre gestion du temps et n’attendez pas pour appliquer les astuces qui vont vous aider à vous en libérer.

"Sois parfait !"


Le parent « sois-parfait » a tendance à toujours en faire plus. Il est jamais assez présent avec ses enfants, assez patient, assez ceci ou cela. Il vise le top. Toujours. Il est rarement satisfait de lui. Il s’épuise à la tâche. Il peut éviter de prendre des risques de peur d’échouer. Il traque le moindre détail. Ce qui fait qu’il n’a plus le temps pour l’essentiel. Il veut faire trop et trop bien.

Vous vous reconnaissez dans ce profil ?

Idées pour se libérer du « sois parfait »

  • Voyez-vous une activité sur laquelle vous pourriez lâcher du lest ?
  • Que se passe-t-il quand vous accomplissez une tâche de manière imparfaite ?
  • Si je crois que mon job de parent est de contrôler mes enfants tout le temps, je me mets un stress incroyable ! Les apprentissages et l’éducation sont des objectifs à long terme. Je ne suis pas obligé d’être sur tous les fronts dès la naissance et en permanence.
  • Il n’y a pas de parent parfait et aucun enfant n’a besoin de parent parfait. Si en revanche, je pense que je dois être parfait, je leur transmets à eux aussi cette croyance qu’on se doit d’être parfait pour être aimé. Quelle pression !
  • Laissons nous le droit de faire des choix même imparfaits et de les corriger avec l’expérience et le temps de réflexion.
  • Soyez réaliste. Vous avez le droit de ne pas tout savoir et de faire des erreurs. Vous êtes humain !
  • C’est bien d’être vous-même. 😉

"Sois fort !"

Le parent qui se répète « sois fort » ne s’écoute pas. Il ne montre surtout pas ses émotions, en particulier ses faiblesses et ses incertitudes. Il faut que ça roule et qu’il soit solide, quitte à être froid comme un glaçon. Et puis, il vaut toujours mieux se méfier, ne pas faire confiance. Il s’arrange pour se débrouiller tout seul. On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Il met un couvercle sur ses émotions. 

Idées pour se libérer de ce message

  • Quelle est la différence entre une faiblesse et une fragilité ?
  • Que se passe-t-il exactement si vous exprimez vos sentiments, vos émotions ?
  • Reconnectez-vous à votre ressenti (émotions, désirs) et affirmez-vous !
  • Vous pouvez montrer vos faiblesses, vos émotions, vos sentiments. Soyez vrai !
  • Vous pouvez demander de l’aide. Que risquez-vous en le faisant ? Allez mieux. Tout simplement.

"Dépêche-toi!"

Le parent qui se répète en boucle « dépêche-toi » est dispersé, agité et angoissé à l’idée de perdre du temps. Oh oui, il est énergique et entrainant ! Mais il est toujours dans l’urgence ce qui stresse son entourage, bien sûr. Il a tendance à faire du multitâche. Il ne prend pas le temps de respirer, de se poser, de réfléchir. Il peut malheureusement perdre le contrôle et céder à la panique parfois.

Votre priorité :

  • Vous pouvez ralentir pour y voir plus clair dans vos désirs et vos compétences.
  • Déterminez vos priorités : qu’est ce qui est urgent et important ? Qu’est ce qui peut attendre ?
  • Vous avez le droit de vous relaxer.
  • Fixez-vous des objectifs et planifiez-les.
  • Prenez le temps de ne rien faire !

"Fais des efforts"

Le parent qui se coltine le message « fais des efforts » est convaincu qu’il faut s’acharner. C’est comme ça qu’on peut y arriver. Il se répète « on n’a rien sans rien ».  Les efforts importent plus que les résultats. Forcément, il peut avoir tendance à se décourager. Travailler et trimer sont synonymes et la facilité et le plaisir sont forcément suspects. Il frôle le burn out !

Je ne dis pas que faire des efforts ce n’est pas bien, mais il est dommage de croire qu’il faut souffrir pour réussir un peu. C’est vrai, ce n’est pas nécessaire.

Votre priorité : 

  • Essayez de mieux connaître vos valeurs et vos talents et vous pourrez faire des activités qui vous plaisent et pour lesquelles vous êtes doué !
  • Réussissez à votre manière.
  • Vous pouvez simplifier ce que vous faites.
  • Vous avez le droit de faire des choses sans souffrir !

"Fais plaisir!"

Le parent avec la ritournelle « fais plaisir » en tête, a tendance à être surprotecteur, à anticiper les besoins de tout le monde, à se plier en 4 pour que personne ne manque de rien. Il est obsédé par le souci des autres au point de toujours passer après eux. Il accumule des frustrations, des colères refoulées.Il évite les conflits et il a souvent du mal à s’affirmer. Il s’’épuise à toujours se demander ce qu’on attend de lui. Il pense à la place des autres. Il se soumet et finit pas se perdre lui-même.

Votre priorité : 

  • Pensez aussi à vous !
  • Offrez-vous respect et considération.
  • Vous n’êtes pas responsable des sentiments des autres !
  • Vous pouvez fixer vos limites.
  • Apprenez à dire non (aux corvées) et à dire oui (à vos plaisirs).

Ecrire un commentaire

Tu en as marre des conflits, des cris et de passer après tout le monde ?

Offre-toi 5 minutes par jour pendant 7 jours pour faire une pause !