STICKY

5 clés pour arrêter de courir après le temps

Vous vous levez le matin et vous couchez le soir. Et entre les deux, vous ne savez pas vraiment ce que vous avez fait de votre journée. Vous étiez en mode automatique, en mode survie. Vous courez après le temps sans cesse.


C’est angoissant de voir le temps défiler et la liste de tâches à accomplir qui augmente de jour en jour.

Vous continuez à faire de petits projets. Oui, bien sûr… mais pour plus tard. Quand vous aurez le temps. Quand les enfants seront grands. Un jour, peut-être… 

Si vous avez le sentiment de ne pas avoir le temps de vivre une vie qui vous plait alors c’est qu’il est grand temps de vous poser et de revoir vos priorités !

Voici 5 clés pour vous remettre au centre de votre vie et arrêter de courir après le temps.

1) Faire le ménage dans son emploi du temps

Attention, si vous courez après le temps sans vous arrêter, vous foncez droit dans le mur !

Je vous recommande juste de vous poser une ou deux fois par an pour faire le bilan de vos priorités.

Pour cela, regardez votre emploi du temps sur une semaine type. Et notez TOUTES vos activités, dans le détail et remettez chacune d’elles en question.

  • Pour chaque activité, demandez-vous si l’espace qu’elle occupe dans votre agenda correspond réellement à la priorité que vous souhaitez lui accorder.
  • Peut être que cette activité avait son importance quand vous avez pris la décision de l’inscrire dans votre emploi du temps. Mais est ce toujours vrai aujourd’hui ?
  • Qu’est ce qui est vraiment important ? qu’est ce qui compte ?
  • En quoi c’est important ? ça va changer quoi concrètement ?
  • Qu’est ce que je veux vivre, qu’est ce que je veux être ?

En fonction de vos réponses, faites du ménage dans votre planning !

Et si vous vous rendez compte que vous avez changé, que vous avez fait de mauvais choix, alors des changements s’imposent. C’est le moment d’accorder vos tâches avec vos valeurs !

2) Equilibrer "il faut/je dois" et les activités-plaisir

 

Reprenez votre emploi-du-temps hyper détaillé sur une semaine type. Et cochez les activités qui sont des obligations. Quelles tâches sont uniquement des « il faut », « je dois « ?

Listez aussi les autres actions géniales que vous faîtes par choix. Les choses que vous faites et pendant lesquelles vous vous sentez à la bonne place. Les temps que vous vous offrez pour vous.

Evaluez quelles sont les proportions de ces deux types de tâches. La plupart des gens consacrent entre 80 et 100% de leur journée à effectuer des activités obligatoires. En mode automatique. Et vous ?

Ce pourcentage vous indique votre degré de liberté. Plus il augmente, moins vous êtes libre.

Alors, changez cela. Votre but est d’être plus épanoui, non ?

1- Réduisez le temps dépensé à faire des il faut/je dois. Comment ? Voici quelques pistes :

  • Rendez leurs priorités aux autres. C’est important pour votre conjoint que ses pantalons soient repassés ? et bien, il peut le faire lui-même.
  • Faites la liste de toutes ces activités qui sont importantes pour vous mais que vous pouvez partager. Les courses et le ménage ? Vous n’êtes pas la seule à pouvoir le faire – les autres peuvent aussi le faire bien. Vous avez tendance à vous dire « Pour que ce soit bien fait, il faut que je le fasse. » Non ! Vous avez le choix. Vous avez le choix de donner la place à d’autres. Ce ne sera pas fait à votre manière, certes, mais lâcher sur le résultat et pensez au temps et à l’énergie gagnés !
  • Déléguez à vos enfants, votre conjoint. Ou bien trouvez quelqu’un pour faire les choses à votre place : embauchez quelqu’un, faites des trocs de service entre amis ou entre voisins.

2- Tâchez d’augmenter les moments avec de belles vibrations. Rendez-vous au point suivant. 😉

3) Cessez de dire « Je n’ai pas le temps …»

« Je n’ai pas le temps… » Combien de fois est-ce que vous vous entendez dire cette phrase ? et bien, ça suffit. Eliminez-la de votre langage et remplacez-la plutôt par « je ne prends pas le temps… »

On a tous 24h dans notre journée. On fait des choix. Prenez le temps ! Créez-vous du temps pour ce qui est important.

Pour bien comprendre ce qui se passe. Je vous propose d’écrire vos freins. Qu’est-ce qui vous empêche de prendre du temps pour vous ? Vraiment ?

Puis, notez en quoi est-ce important de prendre du temps pour vous ? Ça vaut le coup, pas vrai ? Alors, gardez cela en tête pour vous motiver à créer ce temps.

Reprenez votre agenda et créer cet espace. Quelles sont vos bulles d’air ? Qu’est ce qui vous ressource ? Quel est le moment idéal dans votre agenda ?

C’est important que vous décidiez de ce que vous allez faire. Parce que sinon, vous allez vous laisser balloter par d’autres obligations déguisées. Réfléchissez maintenant, quelle est cette activité qui va fous faire du bien ? Lire, prendre un bain, vous ballader…

Notez-la dans votre agenda. Prenez l’engagement de respecter ce temps et de l’utiliser pour créer une connexion avec vous-même. C’est pas égoïste, c’est le meilleur moyen pour être présent ensuite à toute votre tribu.

4) Cessez de dire "Je n’ai pas le choix… "

Dites plutôt : « Quels sont les nouveaux choix qui pourraient nous rendre, ma famille et moi, plus heureux et épanouis ?  »

Mieux vaut faire des erreurs de choix pour ensuite changer d’idée que d’arriver à la fin de votre vie pour constater que vous regrettez toutes ces choses si importantes que vous n’avez pas pris le temps de faire.

Arrêtez de penser « je ferai ça, quand j’aurai le temps / quand je serai à la retraite/ quand les enfants seront grands ». Le temps vous ne l’aurez jamais si vous ne le créé pas dans votre vie.

Malheureusement, on ne peut pas économiser le temps. On ne peut pas en mettre un peu de côté, pour l’utiliser plus tard. Ce serait chouette pourtant.

C’est à vous de décider si vous allez :

  • investir votre temps dans des choses qui vous nourrissent, des actions qui vous font grandir, prendre soin de vous, aller vers vos rêves…
  • ou bien si vous décidez de dépenser votre temps dans des tas d’obligations pour vous sentir important, parce que vous êtes convaincu que vous n’avez pas le choix…

Alors, quels sont les nouveaux choix qui pourraient vous rendre plus heureux et épanoui ?

5) Faire la chasse aux voleurs de temps

Vous n’êtes pas obligé d’abandonner complètement ces petits craquages qui vous volent du temps. Vous pouvez simplement décider de les faire moins fréquemment. Ça peut être :

Le ménage – au lieu de faire un gros ménage chaque semaine, vous pourriez le faire toutes les deux semaines, avec un petit nettoyage rapide entre les deux. Ou bien déléguer. Ne vous inquiétez pas la poussière peut attendre !

Les activités de vos enfants – vos enfants aussi ont besoin de temps libre ! Alors arrêtez de courir partout.

Les soirées-télé : sont-elles si enrichissantes pour votre vie ?   Débranchez votre télé ou netflix : parlez, jouez, lisez, dormez, faites vous des câlins…

Travaillez moins : êtes-vous obligé de travailler autant, si en plus votre travail ne vous épanouit pas ? pour quoi ? une plus grande maison, une plus grosse voiture, encore plus de choses à entretenir et à ranger et qui vous volent du temps aussi ? est-ce vraiment si important ?

Les gadgets « itrucs » et compagnie : avez-vous vraiment besoin de passer tout ce temps sur les réseaux sociaux ou le nez sur un écran ? une petite détox digital nous ferait le plus grand bien ! Moi la 1ère ! 😉

Cet ami qui vous appelle (trop) souvent, ce voisin qui vous sollicite dès que vous passez le pas de votre porte, cette association qui a souvent besoin de vos compétences : Est-ce que ce sont des moments ressources ou est-ce que ce sont des aspirateurs d’énergie ? Et si vous appreniez à dire non plus souvent, pour vous dire de vrais oui à vous même et aux choses qui comptent pour vous en ce moment ?

Faites le tri et gagnez en temps et en énergie !

Pour qu’aucune astuce ne vous échappe, allez vite lire ces articles :

Ecrire un commentaire