fbpx
STICKY

La rentrée en maternelle : une grosse épreuve pour ton enfant hypersensible

Sa 1ère rentrée approche. Tu connais ton enfant. Tu sais qu’il est fréquemment traversé par des tempêtes émotionnelles. Tu sais qu’il est différent et qu’il a besoin d’une attention particulière.

Sa rentrée à l’école t’inquiète un peu (beaucoup en fait) parce qu’il ne peut par rentrer dans le moule, parce que ce sera douloureux pour lui de supporter la séparation, le bruit, les sollicitations, les demandes des instits, les règles…

Comment va-t-il réussir à s’intégrer, lui qui a besoin de temps, qui a besoin de se sentir hyper en confiance avant de s’ouvrir ?

Lui qui n’est pas très à l’aise en groupe. Lui qui a besoin d’écoute et de câlin quand il ressent les choses très intensément.

Oui son instituteur a l’air sympa, mais il en a 28 autres à s’occuper !

Je comprends ton inquiétude. Pour tout enfant, l’entrée à la maternelle est une épreuve, mais pour les enfants hautement sensibles, elle peut être encore plus difficile. En effet :

  • Il doit se confronter à beaucoup d’enfants. Interagir au milieu de tant d’inconnus est super angoissant. Encore plus si certains d’entre eux ont des comportements agressifs.
  • Il rencontre un nouvel adulte qu’il ne connaît pas. Il lui faudra du temps pour en faire une personne référente sécurisante. Y arrivera-t-il d’ailleurs ?
  • Il doit obéir à des règles, appliquer des consignes qu’il ne connaît pas et dont il ne comprend pas le sens. Image-toi : télétransportée chez les indigènes d’Amazonie ou dans une autre culture très différente de la tienne. Tu ressentirais à peu près ce que ton enfant va ressentir en arrivant à l’école. Sauf que lui, il a 2 ans, 3 ans. Il est si petit…
  • Il doit se lever tôt et gérer comme il peut le temps de transition du matin qui peut être très stressant pour lui comme pour toi.
  • A ça, rajoutons : les odeurs, la lumière aux néons, la réponse à ses besoins primaires (propreté, faim, sommeil, soif….) qui ne peuvent pas toujours être respectés quand il en a besoin.

 

Ça fait beaucoup pour un bout de chou ! Mais rassure-toi : tu peux trouver les ressources pour l’aider à vivre au mieux la transition. Je peux t’aider à te sentir capable et confiante d’accompagner ton enfant tout en l’aidant à se sentir compris dans un monde où on dit souvent de lui qu’il est « trop » ceci ou trop cela. Envoie-moi un message et on en discute.

Ecrire un commentaire

Tu en as marre des conflits, des cris et de passer après tout le monde ?

Offre-toi 5 minutes par jour pendant 7 jours pour faire une pause !