STICKY

Ce que vous ne devriez jamais dire à des parents d’enfants hyper-sensibles

Connaissez-vous un enfant qui ne supporte pas les coutures de chaussettes ou les étiquettes de tee-shirt ?

Connaissez-vous un enfant qui devine vos pensées et vos émotions avant même que vous n’ouvriez la bouche ?

Ou bien connaissez-vous un enfant qui crie et pleure de désespoir dès qu’on le reprend pour un truc qui ne va pas ?

Ah mais en fait, je crois que vous le connaissez très bien cet enfant.

Ce ne serait pas le votre par hasard ? 😉

Et oui, cet enfant est certainement un enfant hypersensible. L’hypersensibilité des enfants est souvent mal comprise. Et comme vous savez bien que tout le monde aime donner des conseils non sollicités aux parents, les parents d’enfants hypersensibles en ont entendu des vertes et des pas mûres.

Je vous ai préparé une petite liste :

« Elle devra bien s’endurcir un jour ! »

Les personnes hyper-sensibles sont nées pour être hyper-sensible. Les forcer à changer ne fera que détruire l’estime d’elles-mêmes car nous refusons de les aimer telles qu’elles sont. Et puis, être hypersensible est un cadeau. Alors ne gâchons pas cette force.

« Il te manipule ! »

Lorsqu’un enfant exprime un besoin, il ne nous manipule pas. Les enfants hypersensibles se sentent vite vulnérables et sur-stimulés. Ils ont un seuil de stimulation plus bas que les autres. Quand il vous dit que ça le gratte ou que ça le rend triste, croyez-le !

« Elle est vraiment tête en l’air et maladroite. »

Un enfant hypersensible a un monde intérieur très riche. Il peut parfois s’y réfugier quand il y a trop de stimulation autour de lui par exemple. De la même manière, si il est sur-stimulé, il peut perdre ses moyens et avoir plus de mal à être concentré.

« Il exagère !»

Ils ressentent et expriment leurs sentiments plus fortement que les autres. C’est tout.

« Elle ne dort pas encore la nuit ? »

Les personnes hypersensibles ont du mal à gérer toutes les informations de la journée. Et elles peuvent avoir plus de difficultés que les autres à dissiper ces émotions au moment du coucher. Et il est fréquent qu’elles rencontrent des difficultés pour s’endormir ou qu’elles vivent des réveils nocturnes après une journée excitante.

« Elle est beaucoup trop émotive. »

Oui peut-être. Mais au moins, elle traite les choses avec beaucoup de profondeur. Et les émotions ne sont ni bonnes ni mauvaises. Ce sont des signaux très utiles dans la vie !

« Il est temps de couper le cordon. »

Les enfants sensibles ont souvent besoin de plus de temps pour bien vivre les changements et pour accepter les nouvelles personnes qu’ils rencontrent. Ils ne sont peut-être pas prêts à passer des étapes alors que leurs copains le sont. Ne culpabilisez pas d’être à l’écoute des besoins et du rythme de votre enfant.

Réjouissez-vous ! Grâce à son hyper-sensibilité et à tous les défis que vous vivez dans votre quotidien de maman, votre enfant vous fait de beaux cadeaux :

  • votre conscience s’ouvre sur des subtilités, sur le monde des émotions et sur des questionnements sur la vie.
  • Votre cœur s’ouvre : vous expérimentez des sentiments plus profonds et une relation plus intense.

Si vous avez conscience (ou que vous avez de gros doutes) de la sensibilité de votre enfant et que vous avez besoin d’aide pour avoir des relations plus apaisées dans votre famille. Je suis là pour vous. Contactez-moi pour un appel découverte de 30 minutes.

Ecrire un commentaire