fbpx
STICKY

5 mythes répandus sur les enfants à haut-potentiel et qui les empêchent de s’épanouir

Les enfants à haut-potentiel fascinent autant qu’ils suscitent du rejet.

Et les mamans d’enfant précoces sont souvent épuisées et démunies face à cet enfant qui est très demandeur et très difficile à comprendre. Aujourd’hui, je voudrais t’aider déjà en essayant de lever quelques clichés qui circulent sur l’enfant zèbre. Dis-moi ce que tu en penses en commentaire.

  • Cliché n°1 : Ce sont des mutants : non, ce sont des humains, je t’assure ! 😉
  • Cliché n°2 : Un enfant précoce est un enfant brillant en classe. C’est souvent la représentation qu’ont les enseignants. Du coup, ils ont tendance à passer à côté de nos petits zèbres qui pourraient être dissipés ou avoir des résultats médiocres. Ce qui est vraiment dommage car les petits zèbres ont, dans certains cas, vraiment besoin d’une attention particulière. Or à cause de ce cliché, on les traite de rêveurs, de perturbateurs, de fainéant, d’insolent… au lieu de les aider.
  • Cliché n°3 : Un enfant surdoué est plus intelligent que les autres. Mais c’est quoi être intelligent ? Si on ne parle que de QI, alors oui, l’enfant HP a un QI supérieur à 130. Mais le QI ne mesure que 4 indices : la vitesse de traitement, la mémoire de travail, le raisonnement perceptif et la compréhension verbale. Mais qu’en est-il des intelligences multiples d’Howard Gardner, de l’intelligence émotionnelle et sociale ?
  • Cliché n°4 : Un enfant zèbre, est un enfant comme les autres. Oui et Non. Bien sûr que c’est un enfant avant tout. Mais parfois il a des préoccupations qui ne sont pas de son âge. Il peut aussi, lui-même, se sentir à l’écart. Il peut sentir un décalage par rapport aux autres. Par exemple à cause de sa maturité et de sa lucidité sur certains sujets ou parfois à cause de ses difficultés sociales et émotionnelles.
  • Cliché n°5 : Un enfant à haut-potentiel est « un enfant à problèmes ». C’est ce qu’on lit souvent et pourtant une grande partie des zèbres sont parfaitement épanouis !!!

 

La manière dont sont perçus les enfants à haut potentiels est souvent déroutante : parfois adulés ou considérés comme des surhommes, parfois méprisés ou considérés comme des boulets qui ralentissent le déroulement de la classe ou l’harmonie dans la famille et qu’il faut punir.

Certains parents refusent d’admettre que leur enfant est précoce et persistent à dire qu’il est parfaitement comme les autres. D’autres au contraire, veulent absolument que leur enfant soit un enfant précoce et font le tour des spécialistes pour trouver celui qui leur donnera la preuve.

Nos enfants (zèbres ou non) ont besoin d’être compris, d’être considéré tels qu’ils sont. Par ce partage, j’espère avoir pu contribuer à l’effondrement de ces quelques clichés (il y en a tellement d’autres). Et si tu es prête, je suis là pour t’aider à comprendre ton enfant et à l’accompagner dans le respect de qui il est mais également dans le respect de qui tu es !

En tant que maman de ces enfants, on peut être vite challengée et parfois démunie parce qu’on ne sait plus comment faire. L’erreur qu’on fait souvent en tant que maman, c’est de chercher uniquement à comprendre « comment faire » alors que le plus important est d’apprendre à « comment être » avec nos enfants hautement sensibles et à haut-potentiel. Laisse moi un message pour qu’on en parle !

Ecrire un commentaire

Tu en as marre des conflits, des cris et de passer après tout le monde ?

Offre-toi 5 minutes par jour pendant 7 jours pour faire une pause !